MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Accessibilité SQY

Travaux d’accessibilité : où en est-on ?

0
Publié le 24/08/2020

Sujet peu souvent abordé sur le blog mais néanmoins très important au quotidien, l’accessibilité fait partie des priorités de Transilien. Faisons le point sur ce sujet à travers cet article récapitulatif.

Il existe une multitude de voyageurs sur le réseau Transilien : salariés ou étudiants se déplaçant quotidiennement, touristes, enfants, parents, personnes âgées, en fauteuil roulant, … Or, dans une gare, se déplacer en fauteuil roulant, en béquilles, avec une poussette, une valise, … peut vite devenir délicat si elle n’est pas dotée des équipements adéquats.

Contrairement aux idées reçues, l’accessibilité ne concerne pas que les personnes à mobilité réduite. C’est pourquoi il est essentiel que les gares soient adaptées à l’ensemble des voyageurs et leur permettent de se déplacer de façon fluide et sans encombre de la gare jusqu’au train.

 

LE SCHÉMA DIRECTEUR D’ACCESSIBILITÉ

En juillet 2009, Île-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports en commun de la région qui s’appelait alors le STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France), s’est lancée dans un vaste programme appelé SDA : le Schéma Directeur d’Accessibilité. De façon simplifiée, c’est par le SDA qu’Île-de-France Mobilités s’est engagée à rendre 95% des gares accessibles et à financer à hauteur de 50% les travaux réalisés par la SNCF pour ce faire.

Un décret du code des transports fixe le cadre pour savoir quelle gare doit être inscrite ou non au schéma directeur accessibilité. Il prévoit que les gares où il y a plus de 5 000 voyageurs par jour en Île-de-France doivent y être inscrites.

 

QUELS ÉQUIPEMENTS SONT CONCERNÉS ?

Derrière les travaux d’accessibilité se cachent une multitude d’équipements à adapter. Si, par exemple, le rehaussement des quais à la hauteur du plancher du train est une évidence, il faut également penser aux autres équipements :

  • Des guichets adaptés
  • Une signalétique lisible et compréhensible par tous
  • Des bandes d’éveil de vigilance en bordure des quais et en haut des escaliers fixes, pour en indiquer la proximité
  • Des passerelles et des passages souterrains (dans certaines gares, le passage d’un quai à l’autre ou d’un quai vers l’entrée/sortie de la gare se fait encore par un « passage piéton » sur les voies)
  • Des ascenseurs pour relier les quais à un souterrain/à une passerelle ou pour relier les différents niveaux de la gare
  • Des balises sonores pour guider les personnes malvoyantes
  • Des portes automatiques qui fluidifient le parcours

 

Le saviez-vous ?

Dans les gares qui ont bénéficié de travaux de mise en accessibilité, la signalétique a été revue notamment en intégrant une police d’écriture spécifique : elle s’appelle « Achemine ». C’est une police dont l’élaboration a débuté en 2006, en collaboration avec des personnes malvoyantes. La forme de chaque caractère a été soigneusement étudiée de façon à faciliter la reconnaissance visuelle, et ce, peu importe les mots écrits. Aussi, une attention particulière a été portée sur les symboles (ponctuation, apostrophe, arobase, esperluette…) pour qu’ils « cohabitent » au mieux avec les lettres.

 

POINT SUR L’ACCESSIBILITÉ DE VOS GARES

Au 14 avril 2020, voici l’état d’avancement de la mise en accessibilité de vos gares.

SUR LA LIGNE N

5 gares de la ligne N sont certifiées accessibles :

 

Dans d’autres gares, les travaux de mise en accessibilité sont terminés. C’est le cas de :

  • Versailles-Chantiers
  • Sèvres-Rive Gauche

Ces deux gares n’ont pas encore été certifiées.

Deux autres gares ont vu leur travaux s’achever à la fin 2019 mais il reste encore des problématiques techniques à résoudre avant de pouvoir mettre les derniers équipements concernés en service. Ces problématiques ne sont pas liées aux travaux d’accessibilité.

  • Trappes (ascenseurs)
  • Plaisir–Grignon (toilettes)

 

En parallèle, on notera également que les parkings de deux gares ont fait l’objet de travaux d’accessibilité :

  • Villiers–Neauphle–Pontchartrain
  • Garancières–La Queue

 

La situation va évoluer dans les années à venir puisque d’autres gares sont en cours de travaux afin de les rendre accessibles :

  • Viroflay-Rive Gauche (retrouvez toutes les informations sur ces travaux dans cet article)
  • La Verrière
  • Saint-Quentin-en-Yvelines

 

Si ces gares sont accessibles ou en phase de l’être, pourquoi y’a-t-il toujours une marche à gravir entre le quai et le train ?

Les VB2N, rames actuellement en circulation sur vos lignes, vont être progressivement remplacées par les nouveaux Regio2N dans le courant de l’année 2020.

Les VB2N ont un plancher situé à 92 cm de hauteur tandis que celui du Regio2N sera à 60 cm. En anticipation de l’arrivée des Regio2N, les quais ont donc été directement rehaussés à 60 cm afin de permettre un accès de plain-pied à bord de ces rames. A noter également : celles-ci seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.

J’aurai l’occasion de vous en reparler lors du futur article de présentation des Regio2N 😉

 

SUR LA LIGNE U

4 gares de ligne U sont accessibles et certifiées en tant que tel :

  • La Défense
  • Suresnes–Mont Valérien
  • Saint-Cloud
  • Chaville–Rive Droite

 

En gares de Sèvres–Ville d’Avray et Versailles-Chantiers, les travaux de mise en accessibilité sont terminés. Comme évoqué précédemment, à Trappes, les travaux sont terminés mais des problématiques techniques restent à résoudre pour mettre en service les ascenseurs.

Des travaux sont actuellement en cours à Puteaux.

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire